Hier soir, j’ai couché avec mon ami d’enfance

Il faut que je vous raconte ce qui s’est passé hier soir. Je me sens gênée mais il faut que je raconte à quelqu’un ce que j’ai fait. J’ai rencontré il y a quelque temps un ami d’enfance que je n’avais pas revu depuis près de 20 ans. Nous nous sommes vus plusieurs fois et hier soir, il m’invitait chez lui. Nous avons commencé par boire l’apéritif tout en ressassant de vieux souvenirs. À l’époque je lui ai avoué avoir été amoureuse de lui. J’étais soulagée d’apprendre que c’était aussi son cas.

Nous sommes passés au repas qui était fort délicieux. Je ne sais pas comment l’expliquer mais je sentais qu’il se passe quelque chose entre nous. C’était terriblement gênant car je suis une femme mariée et mère de famille. Mais hier soir, je me suis retrouvée 20 ans en arrière et excitée comme une puce. Après le repas, nous sommes retournés sur le canapé et entre deux cigarettes, il a posé sa main sur ma cuisse. J’ai senti un grand frisson parcourir mon corps et me chauffer l’intimité. J’ai tourné la tête et attendu comme une adolescente qu’il dépose un baiser sur mes lèvres. J’étais bien naïve. Il est plutôt remonté le long de ma cuisse pour atteindre ma petite culotte en dentelle. Il m’a massé le sexe à travers le tissu de la culotte et voyant que je n’opposais aucune résistance, et que j’ai même écarté les cuisses, il a écarté ma culotte pour passer ses doigts sur mon petit bouton d’amour.

Il m’a ainsi caressé le clitoris avant de me retirer la dernière barrière qui protégeait mon intimité. Il a pratiqué un splendide cunnilingus sur ma chatte qui commençait à bien dégouliner de mouille, je dois avouer que j’étais complètement trempée. À ce moment-là j’avais envie de son sexe. Je n’ai pas eu besoin de lui faire comprendre puisqu’il a baissé son pantalon et que j’ai pu voir sa queue former une grosse bosse sous son caleçon. Je l’ai dégagée à mon tour de sa prison de textile pour la prendre dans mes mains puis dans ma bouche. Nous sommes ainsi caressés un moment avant de nous retrouver à faire l’amour comme des bêtes. Le temps que je comprenne et m’aperçoive que la situation avait dérapé, mon ami d’enfance venait de me baiser sur son canapé et j’avais de gros jets de sperme sur le ventre.

Je me suis précipitée dans la salle de bain pour nettoyer et suis partie comme une voleuse sans demander mon reste. Une fois de retour à la maison, heureusement mon mari était à moitié endormi et m’a juste demandé si la soirée c’était bien passé. J’ai répondu qu’elle était fort ennuyeuse et que je voulais me dépêcher de m’endormir à ses côtés. Je me sens honteuse et souillée. Mais je ne jette la pierre à personne car ceci est totalement ma faute. Je me suis laissé aller à un moment de plaisir le temps d’une soirée et je sens que ce petit écart va me poursuivre toute ma vie. J’ai le sentiment de sentir encore son sperme sur moi je me sens totalement salie. J’ai trahi mon mari et le fait de croiser mes enfants ce matin, m’a complètement anéantie et rappelé la dure réalité de la vie.

Voilà ce qui s’est passé hier soir et ce à quoi je vais devoir faire face le reste de ma vie.

Céline 41 ans Marseille