Il a l’âge de mon fils et il me saute en 5 à 7

Je pense que le titre de ma confession intime est très explicite et je vous demanderai de ne pas me juger car je vis quelque chose d’extraordinaire avec un jeune homme de 18 ans. Je pense souvent à la chanson de Dalida car c’est quelque chose que je vis trois fois par semaine.

J’ai 48 ans, et je baise avec un jeune homme qui a l’âge de mon fils. Il n’y a aucun sentiment entre nous, mais de la baise pure. Je lui apporte l’expérience et la maturité d’une femme mûre, tandis que lui m’apporte la vigueur et l’endurance d’un jeune homme. Tout le monde y trouve son compte et on passe des moments inoubliables. Comme je le disais, plusieurs fois par semaine nous nous retrouvons en fin de journée dans des coins variés. Nous prenons soin de ne pas nous faire repérer car mon mari a eu quelques doutes un moment donné. Je suis chef d’entreprise et suis assez souple au niveau de mes horaires. Il est étudiant et m’envoie un texto le jour où il sait qu’il finit les cours plus tôt. On se retrouve donc à l’endroit décidé auparavant et on passe directement aux choses sérieuses. On a décidé d’un commun accord d’éviter les sujets de banalités affligeantes pour profiter de chaque instant passé ensemble.

La dernière fois que l’on s’est vu, j’étais dans un petit chemin de campagne. Il y a une moto et moi un 4×4. Je l’attendais dans la voiture et j’ai commencé à me caresser toute seule pour être prête à sa venue. Ila posé sa moto et est venu dans le véhicule. Immédiatement il m’a embrassée sur la bouche et a plongé sa main sur mes gros seins. Il m’a pincé le bout des tétons ce qui m’a fait terriblement mouiller. J’avais déjà envoyé ma main sur la bosse de son pantalon et j’ai sorti son sexe tendu. Il est vrai que son gros sexe me plaît beaucoup. Il a attrapé ma tête par la nuque, et la dirigée vers sa queue. J’ai compris qu’il avait envie que je le suce et je lui ai fait une fellation en gorge goulue. Sa bite est de bonne taille et j’aime lorsqu’elle me remplit la bouche. Bien évidemment, ce que je préfère c’est lorsqu’elle me remplit les orifices.

Il faut avouer que l’on n’est pas très à l’aise même dans un 4×4 pour une partie de baise. Nous avons pris le parti de descendre car le soir tombait et nous étions un petit peu caché de la vue des autres passants. Il m’a plaquée contre le capot de ma voiture et m’a fait me pencher en avant. C’est une erreur de jeunesse, car il a oublié que le 4×4 est haut. Mais ce petit détail oublié, j’étais complètement offerte aux idées coquines de mon amant de 18 ans. Il s’enfonçait dans ma vulve et m’a pénétrée de toute sa longueur. Il m’a baisée comme une chienne en pleine nature sur le capot de mon 4×4. Il m’a mis une centaine de coups de bites en prenant bien soin d’aller si profondément que je pouvais sentir ses couilles taper sur mon clitoris. Il a fini par éjaculer en moi avant de me mettre une petite tape sur les fesses. Il s’est ensuite rhabillé avant de chevaucher sa moto et de rentrer chez lui.

Pour ma part je suis remontée en voiture une fois remise de mes émotions pour rentrer à mon tour à mon domicile retrouver mon mari et discuter avec lui de ma journée. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est qu’à ce moment précis j’avais le sperme de mon jeune amant de 18 ans qui commençait à me couler le long de la cuisse. Un vrai bonheur !