Il aime me gicler dans la bouche

J’ai 42 ans et j’ai rencontré un homme avec qui j’ai une relation extraconjugale. Il fait partie de mon entreprise et si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous raconter qu’il aime me gicler dans la bouche.

Ce qui est rigolo, c’est que je n’ai jamais pu supporter qu’un homme me gicle sur le visage ou dans la bouche alors qu’avec celui-ci, je ferais n’importe quoi pour avoir son sperme sur la langue et en sentir le goût sucré tout au long de la journée. La première fois, c’est parce que je lui faisais une petite gâterie dans la salle de réunion. Je l’avais prévenu que je n’aimais pas le goût du sperme et qu’il était donc primordial qu’il me prévienne au moment de l’éjaculation. Mais tandis que je m’affairai à lui faire une fellation goulue, ce dernier accélérait le rythme tout en maintenant ma tête au niveau des oreilles. Puis il a ralenti son mouvement de va-et-vient sans se retirer, il a alors éjaculé de manière abondante. J’avais son sperme qui giclait sur mon palais et qui coulait dans le fond de ma gorge. Mon premier réflexe a été de vouloir me retirer mais il a maintenu ma tête afin que je savoure sa semence sucrée.

J’étais furieuse mais à la fois très excitée. Tandis que je lui passais un savon pour l’engueuler de ce qu’il venait de faire, j’avais encore la bouche pleine de sperme. Et au fil des secondes qui passaient, j’apprenais à apprécier le goût du sperme dans ma bouche ainsi que sa texture. Je suis malgré tout partie en claquant la porte et en le traitant de tous les noms d’oiseaux. Mais au fur et à mesure de l’après-midi, j’ai passé ma langue dans tous les recoins de ma bouche pour tenter de trouver la moindre goutte de sperme qu’il y avait déposé. J’ai même refusé de boire du café à deux reprises histoire de ne pas perdre le goût de son nectar.

Je lui ai envoyé un e-mail interne pour lui dire que j’étais furieuse de ce qu’il venait de faire et qu’il allait me le payer très cher. Et que pour se faire pardonner, il devait recommencer avant que je ne rentre retrouver mon mari histoire que je sois bien sûre de ne pas apprécier cela. Mais ce que je voulais en réalité, c’était me refaire inonder la bouche de sperme histoire d’en avoir une seconde dose. Une heure plus tard, nous étions dans la même salle de réunion et il a de nouveau giclé sur ma langue. L’éjaculation était beaucoup moins abondante mais beaucoup plus épaisse. J’ai pris un plaisir d’enfer et je suis allée avec ma langue récupérer les dernières gouttes qui restaient au bout de son prépuce.

Tout le long du trajet, j’ai joué avec sa semence que j’avais mise dans un coin de ma gorge pour l’avaler uniquement au moment où je passe la porte de ma maison pour retrouver mon mari. Il m’a trouvé un air malicieux mais je lui ai dit que j’avais passé simplement une bonne journée de travail. J’ai hâte que mon amant recharge les batteries et remplisse surtout ses couilles pour que demain, il puisse décharger son foutre chaud sur ma langue afin de me donner mon plein de vitamines.