Il m’a attachée et m’a baisée brutalement

Sur les conseils de mon amant, je vais vous faire cette confession intime et vous raconter ce qui s’est passé il y a quelques semaines. C’était la première fois que cela m’arrivait et j’y ai pris énormément goût. Tellement qu’aujourd’hui, j’ai beaucoup de mal à faire l’amour normalement.

Ce qui s’est passé, il faut déjà que je vous dise que j’ai un amant depuis quelques mois et que nous avons l’habitude de baiser régulièrement. Je trompe mon mari car il le fait de son côté et que je n’ai aucun remords. C’est vrai qu’avec mon amant nous avons une vie sexuelle très remplie et que nous avons baisé dans tous les endroits possibles et imaginables et dans je pense toutes les positions. Mais voilà, il lui est venu un fantasme et m’a demandé si j’acceptais de l’aider à le réaliser. Ce fantasme consistait à m’attacher et à me baiser brutalement. Je dois avouer qu’au début l’idée ne m’a pas spécialement séduite et que je faisais plus cela pour lui faire plaisir que cela ne m’en procurait.

Il avait donc tout préparé ce jour-là et m’a fait mettre toute nue et m’a attaché chevilles et poignets aux barreaux de son lit. J’étais partagée entre un sentiment de peur et d’excitation. Mais dès qu’il a posé ses mains sur mon corps, je me suis sentie comme transporter. J’avais envie de le toucher et de le caresser mais je ne pouvais pas le faire. Il a pris soin le salaud, de prendre son temps pour faire passer ses doigts et ses mains sur tout mon corps. Il en a fouillé chaque centimètre carré et je peux vous dire qu’il s’y est appliqué. Après avoir profité de mon corps pendant plus d’une heure, il me dit que maintenant il allait me baiser. Il l’a dit exactement dans ces termes-là. Il s’est donc mis tout nu et est venu frotter son sexe sur tout mon corps. Il a commencé par écraser sa bite sur ma bouche. La forçant à s’ouvrir. Je l’ai sucé comme une malade et je sentais ma chatte qui dégoulinait de mouille.

Il a dû s’en apercevoir car il passait ses doigts. Puis il est venu frotter son sexe encore humide de ma salive sur mes gros seins et s’est fait une branlette espagnole. Puis il est enfin venu se placer entre mes cuisses et m’a baisée brutalement. Il devait être très excité car il n’y a pas mis les formes sur ce coup-là. Il s’enfonçait d’un coup sec et ma bourré la chatte comme l’aurait fait un marteau-piqueur ou un violeur. Il m’a complètement explosé le vagin. J’ai prié pour qu’il n’aille pas voir mon anus mais il y est tout de même allé. Sans prendre le temps parce que je m’habitue à son sexe en moi, il m’a enculée jusqu’aux couilles et m’a défoncé le conduit anal. Tout en plus, que je n’avais pas prévu cette chose la et que mon anus était, comment dire, occupé.

Il s’est retiré de ma rondelle endolorie puis est venu se masturber au niveau de mon visage pour éjaculer une grosse quantité de foutre sur mes lèvres en me demandant de lui lécher le gland. Il m’a ensuite détachée et m’a fait un énorme câlin. Le contraste entre douceur et brutalité était magique. Je suis ensuite retournée retrouver mon mari avec l’anus en feu, et du sperme encore dans ma bouche.