Il m’a léchée sur mon bureau

Je suis une femme de 32 ans, blonde aux yeux bleus avec un corps généreux et pulpeux. J’ai la chance dans mon travail, d’être généralement tranquille et très souvent seule. Lorsque je reçois des commerciaux ou des techniciens, il m’arrive de temps en temps de me faire plaisir. D’ailleurs la plupart d’entre eux le savent et sans être une femme facile, j’aime bien soulager ces Messieurs. Mais j’aime aussi bien entendu que l’on s’occupe de moi.

Il y a quelque temps de cela, c’était un petit nouveau qui était venu me vendre du matériel de bureau. Il n’était pas très à l’aise et devait avoir une dizaine d’années de moins que moi. Il était cependant véritablement bien charpenté et sacrément beau gosse. Il devait faire du rugby ou quelque chose dans le genre. J’étais terriblement excitée de voir ce jeune homme à tel point, que j’ai eu les tétons qui ont pointé immédiatement et que j’ai senti un filet de mouille me couler entre les cuisses. J’étais en jupe courte et j’ai eu une pulsion sexuelle. Je n’y suis pas allée par quatre chemins et je lui dis que j’avais très envie de sexe. Il a cru au début que j’ai plaisantais mais lorsque j’ai dégrafé mon chemisier et que je lui ai montré mes énormes seins laiteux il a fini par me croire. Il m’a demandé très sûr de lui ce que j’attendais maintenant. A mon tour de lui répondre droit dans les yeux, je lui demande de venir me lécher et de me donner un orgasme avec sa langue. S’il y parvenait, je lui sucerai la bite jusqu’au bout et j’avalerai son sperme. Il y a eu un gros moment de blanc ou je pense des dizaines de pensées se sont succédé dans son cerveau. Il devait avoir certainement une copine et se demandait si c’était bien ou pas de se taper une femme mûre. Pour ne pas qu’il me claque entre les doigts et qu’il m’échappe, j’ai commencé à m’installer sur mon bureau à m’allonger sur le dos tout en relevant ma jupe. J’avais ôté ma culotte et j’avais ma belle chatte toute lisse et tout humide qui était au bord du bureau devant lui. Il n’avait qu’à s’avancer et se pencher en avant pour me bouffer le clitoris. Voyant qu’il hésitait encore, je lui ai attrapé la tête et l’ai plaquée contre ma vulve. Elle était bien grasse car ce jeune homme m’excitait vraiment. Il a eu quelques coups de langue hésitants au début, mais a fini par se lâcher complètement et m’a même peloté les tétons tandis qu’il me dévorait le vagin. Il m’a mordillé le clitoris et a bien fait passer sa langue entre les replis de ma chatte. J’étais bouillante et j’avais qu’une envie, celle d’exploser. J’avais chaud de partout et je sentais l’orgasme monter. Il accentuait sa pression digitale sur mes seins qui devenaient de plus en plus sensibles. J’avais atteint un seuil de douleur qui me provoquait des frissons d’électricité dans le bas ventre. Mélangé à la chaleur et la douceur de ses caresses buccales, j’ai fini par exploser dans un orgasme surpuissant. Je lui ai maintenu la tête pour qu’il continue de me nettoyer le vagin qui coulait davantage.

Après avoir joui, je me suis approché pour lui faire une pipe, mais il est parti comme une fusée. Je pense qu’il s’est senti honteux ou que ma chatte avait un problème. En tout cas il a eu peur, il est parti et je ne l’ai jamais revu. Je suis un peu frustrée de ne pas avoir vu la taille de son sexe, mais tant pis pour lui puisque moins d’une heure après, j’avais en bouche le sperme de quelqu’un d’autre.

Karine 32 ans, Paris