J’ai des pensées impures envers ma cousine

Je m’appelle Richard et j’ai 24 ans. Si je vous écris aujourd’hui sur ce blog, c’est sur les conseils d’un ami à qui j’ai confié un petit secret. J’ai des pensées impures envers ma cousine.

C’est une superbe fille de 19 ans qui a un corps de rêve. Elle est de taille moyenne, blonde avec un corps parfait. J’ai eu l’occasion de la revoir cet été en maillot, je suis resté complètement sous le charme. Elle a une magnifique paire de seins qu’elle était fière d’exhiber car elle bronze les seins nus. Un petit maillot qui recouvrait à peine sa petite fente qui semble gonflée. Je ne vous parle pas de son cul car il me rend complètement dingue. Le problème, c’est que lorsqu’elle vient passer quelques jours chez nous je suis dans un état d’excitation qui me rend complètement fou.

Par exemple, lors des matins et soirs où l’on se croise dans la salle de bain. Il s’est passé quelque chose cet été que je vais vous avouer maintenant. J’étais parti pour prendre une douche, mais la salle de bain était déjà prise. C’était ma cousine qui avait presque terminé et qui m’a dit me laisser la place dans quelques instants. Suis donc retourné dans ma chambre en imaginant ma petite cousine de 19 ans nue sous la douche avec le corps recouvert de savon. Je peux vous dire que lorsqu’elle a passé la tête dans ma chambre pour me dire que la place était libre, j’ai mis un petit peu de temps à me relever à cause de l’érection que mes pensées impures envers elle avaient procurée.

Une fois mon érection retombée, je suis entré dans la salle de bain et j’ai pu sentir son agréable parfum qui embaumait la pièce. Tandis que je suis en train de me laver, je m’aperçois qu’il y a quelque chose à côté du lavabo. Je sors de la douche me sèche pour regarder de quoi il s’agit. J’avais le Cœur qui battait la chamade en apercevant que c’était la culotte de la journée enfin plutôt le string, de ma petite cousine. Instinctivement et sans me poser aucune question, je l’ai déployé pour regarder les traces qui pouvaient y avoir dessus. Mais il n’y en avait pas. Par contre, lorsque j’ai porté l’entrejambe au niveau de mes narines, j’ai failli m’éjaculer dessus. Une douce odeur sucrée m’est montée au cerveau directement et m’a fait dresser la bite comme jamais. J’ai bien reniflé sa petite culotte dans tous les sens et de tous les côtés si vous voyez ce que je veux dire. J’ai même failli le glisser dans mes affaires pour l’emporter avec moi, mais j’ai à peine eu le temps d’avoir cette pensée que ma cousine tambourinait à la porte en me disant qu’elle avait peut-être oublié ses sous-vêtements dans la salle de bain.

Voilà en gros quelles sont mes pensées envers ma cousine qui me rend complètement fou. Elle est magnifique et me fait terriblement bander. Si nous n’avions pas de lien de parenté, c’est vraiment une fille que j’aurais tenté de séduire par tous les moyens pour la mettre dans mon lit et avoir une partie de sexe avec elle. J’espère secrètement qu’elle lit comme moi ce blog régulièrement et qu’elle se reconnaîtra peut-être dans cette confession intime.