J’aime qu’il m’encule

Je m’appelle Stéphanie et je suis une grosse cochonne. Lorsque j’étais plus jeune, j’ai toujours été contre la sodomie car je trouvais cette pratique dégradante et humiliante. J’ai tout de même essayé et j’avais très peur que cela me fasse mal. Mais à ma grande surprise, j’ai pris un maximum de plaisir et je dois avouer aujourd’hui, ne pas pouvoir envisager une partie de baise sans une bonne sodomie. Mon mari est très fortement membré et j’adore qu’il m’encule.

Comme je vous le disais, je me suis initiée à la sodomie toute seule. Je m’étais acheté des sex-toys et j’avais commencé à me titiller la rondelle comme l’on-dit vulgairement. Les sensations n’étaient pas vraiment au rendez-vous. J’ai alors commencé par insérer des doigts en me servant de ma mouille grasse que j’introduis dans mon conduit anal. Le plaisir commençait à se faire sentir j’avais des sensations extraordinaires. J’ai même lu quelque part que l’on avait plus de capteurs sensitifs dans le conduit anal que dans le vagin. C’est normal que les femmes et les hommes d’ailleurs, adorent la sodomie et qu’ils y prennent énormément de plaisir. Je peux vous avouer aujourd’hui, que lorsque j’ai un orgasme anal, celui-ci est beaucoup plus fort qu’un orgasme vaginal ou clitoridien.

Mon mari a une grosse queue et j’adore qu’il me la fourre dans le cul. Lorsque je sens cet énorme sexe long et épais s’introduire en moi, je me sens complètement défaillir. Tandis qu’il s’enfonce en moi, je pousse vers son pubis avec mes fesses pour qu’il aille de plus en plus loin. Je suis complètement rassasiée une fois que je sens ses couilles buter contre ma vulve détrempée de mouille. C’est un plaisir inouï que me procure la verge énorme de mon mari. À ce moment-là, je lui demande de ne plus bouger pour bien le sentir. Je contracte alors mon sphincter pour lui comprimer le sexe. Il comprend que c’est le signal pour commencer à faire des va-et-vient pour me limer le conduit. J’adore lorsqu’il fait des petits mouvements de va-et-vient mais je manque de jouir à chaque fois qu’il entame de longs trajets. C’est-à-dire lorsqu’il sort quasiment de mon anus pour y rentrer jusqu’aux couilles. Les 22 cm que parcourt son sexe dans mon conduit anal me procurent des sensations proches de l’évanouissement.

Je la chance que mon mari en plus d’être fortement membré, soit un excellent baiseur. Il arrive toujours à me faire jouir de multiples manières avant que ce ne soit mon tour de lui vider les couilles. Et pour combler le tout, mon mari a une éjaculation abondante ce qui fait de lui à mes yeux, un homme parfait. J’aime assez prendre son sperme en bouche, mais comme j’adore qu’il m’encule, je pense que vous aurez compris que j’adore lorsqu’il m’éjacule dans le conduit anal. Je mets ensuite un coussin sous mes fesses pour ne pas que son sperme s’écoule de ma pastille que je serre fortement. Sa semence se trouve être absorbée par mes muqueuses anales. Le sperme de mon mari fait alors corps avec mon cul et c’est quelque chose qui me rend complètement hystérique.

Oui j’aime que mon mari m’encule et je le revendique. C’est quelque chose qui me donne énormément de plaisir et physiquement et cérébralement.