Je dois lécher ma voisine sinon elle dit tout à ma femme

Il faut que je vous raconte quelque chose d’extraordinaire qu’il m’arrive depuis quelques mois. J’habite à Paris et je suis un homme marié. Nous habitons dans un immeuble et je connais depuis quelque temps une mauvaise passe et je suis au chômage. Je rencontre donc plus facilement les habitants de mon immeuble et notamment ma voisine qui est une vraie nymphomane. Je vais vous expliquer pourquoi.

J’ai 35 ans et ma voisine en a une cinquantaine. Elle est venue plusieurs fois chez moi pour me réclamer un coup du sel, un coup de l’huile, tout était prétexte à venir me déranger. Elle a fini par forcer le destin et nous avons couché ensemble. Depuis je suis coincé dans une spirale infernale sans quoi elle raconterait tout à ma femme. Cette salope a placé des caméras dans son appartement pour filmer nos ébats sexuels et menace de les montrer à mon épouse. Je suis partagé entre le fait de tout dire à ma femme au risque de la perdre, ou bien de continuer ainsi car il est tout de même très plaisant de lécher une femme magnifique avec une bonne grosse chatte poilue qui dégouline de mouille. Je plonge la langue la première pour venir lui lécher la vulve et récupérer son miel sucré.

Au fur et à mesure, elle a pris ses aises avec moi et me fait bouffer sa chatte tandis qu’elle fait autre chose. Je la soupçonne d’être un petit peu fétichiste ou sadomasochiste car après avoir surfé sur le net, elle me fait pratiquer les positions que je retrouve sur ces sites un petit peu spéciaux. Par exemple, elle me fait allonger sur le lit sur le dos et vient écarter ses cuisses et ses fesses pour me plaquer la vulve et son anus contre le visage. Je dois alors la lécher tandis qu’elle regarde la télé. Il paraît que cette pratique se nomme le facesitting. J’adore ça et je prends un maximum de plaisir. De temps en temps, elle consent à me toucher la bite et à me branler mais cela ne va jamais plus loin.

Voilà la situation dans laquelle je me trouve qui d’un côté est fort plaisante mais de l’autre angoissante. Je ne sais pas en effet si elle joue un jeu et qu’elle ne fera jamais rien, ou bien si elle est vraiment déjantée et qu’elle se sert de moi comme d’un objet sexuel. En tout cas, je prends quand même un maximum de plaisir à lécher cette belle chatte poilue qui est souvent très odorante. À la maison, mon épouse à une petite chatte lisse et humide qui sent très bon le savon. Alors que ma voisine a une grosse chatte négligée gluante de mouille qui n’est pas vraiment très fraîche tous les jours et qui sent même plutôt la pisse.

En tout cas, quelle que soit la motivation de ma voisine, je suis pour le moment dans l’obligation de la lécher deux fois par jour faute de quoi, mon épouse recevra dans la boîte aux lettres un DVD avec toutes les vidéos de nos ébats sexuels. Si quelqu’un est tenté de me conseiller, je suis preneur.