Je suis allée me faire percer les tétons et le reste

J’ai 36 ans et je suis récemment allée me faire percer les tétons et les lèvres. Quand je parle des lèvres, je parle de celles du bas. Je voulais que cet embellissement de mon corps reste tout à fait personnel et ne soit visible que par les rares privilégiés auxquels j’aurais accordé un petit peu de mon intimité.

J’ai longtemps regardé dans les magazines et dans les reportages ces filles qui avaient le bout des tétons percés ainsi que les lèvres. Je ne me suis jamais sentie assez courageuse pour franchir le pas et pourtant, un soir de juillet 2013, je me suis rendue dans un magasin spécialisé que j’avais pris soin de choisir auparavant. Les normes d’hygiène et l’expérience étaient très importantes pour moi. Je n’ai pas choisi ce magasin au hasard j’ai voulu rencontrer le perceur dès le début. Nous avons décidé ensemble de ce que je voulais faire et il m’a demandé de patienter dans la salle d’attente le temps qu’il finisse un tatouage.

Pendant ce temps je feuilletais des magazines et cherchais à me dissuader de passer à l’acte. Il m’expliquait que le piercing été pas spécialement douloureux en soi, mais que les contraintes post-perçage, étaient le plus embêtant. Je devais en effet stériliser chaque jour et nettoyer les plaies pour éviter l’infection. Mais ses conseils étaient très éclairés et très avisés ce qui m’a permis de bien vivre cette expérience. Me voilà donc allongée sur sa table, la première étape a été de me mettre les seins nus devant lui. Mais vu que c’était un homme de forte corpulence, tatoué, percé, je n’ai pas eu de mal à faire abstraction de lui et de son éventuelle attraction sexuelle pour moi. Il a nettoyé le bout de mes tétons car j’ai voulu faire percer les deux en même temps. Il a pris mon gros sein lourd dans la paume de sa main et a préparé son aiguille. Tandis qu’il me parlait, cherchant à détourner mon attention, il a percé le bout de mon téton et je me suis retrouvée en moins d’une seconde avec mon bijou au bout du sein.

La douleur était vive mais terriblement excitante. Comme si mon partenaire avait abusé en me mordillant le bout des seins. Il a recommencé de l’autre côté mais comme je m’y attendais, j’ai presque failli avoir un orgasme. Puis il est venu s’attaquer à mes lèvres. Mais je ne me suis pas sentie assez courageuse pour le faire ce soir-là. Nous avons donc décidé que je reviendrai quelques jours plus tard ce qui lui permettrait de contrôler mes pansements et me laisser éventuellement le temps de réfléchir. Je m’applique chaque jour à nettoyer mes plaies et j’admire au fur et à mesure ces tout petits bijoux qui sont au bout de mes seins. Je commence petit peu à jouer avec et la douleur est très excitante. Je suis contente de ne pas avoir perdu de sensations et je dirais même presque que cela les a augmentés.

Le premier partenaire avec qui j’ai couché depuis mon piercing m’a félicitée sur la beauté du bijou et m’a dit que cela met énormément mes seins en valeur. Voilà tout ce que j’attendais même si je n’ai pas fait ceci pour les autres mais bel et bien pour moi.