La secrétaire médicale était épilée

Ces derniers mois, j’ai eu des petits soucis de santé qui m’ont obligé à courir dans les hôpitaux et à voir des spécialistes. Et j’ai eu la chance de tomber dans mon malheur, sur une secrétaire médicale très libertine qui avait une petite chatte tout épilée. Je vais essayer de vous raconter cela dans cette confession intime.

Comme je vous le disais, j’ai dû courir les hôpitaux pour des problèmes de santé postopératoire. Dans la salle d’attente, j’essayais de me changer les idées n’ont pas en regardant ces magazines qui datent généralement de l’année précédente voir de la décennie précédente, mais en m’imaginant plutôt le personnel médical nu sous sa blouse. Alors autant vous dire que pour certaines, la vision était plus qu’horrifiante. Mais chez le dernier spécialiste que je suis allé voir, il y avait une jeune femme d’environ 25 ans qui était splendide. Elle était blonde, le cheveu mi-long, les yeux verts. Elle avait aussi, une petite poitrine ferme mais généreuse ainsi qu’un bon cul. Je me suis imaginé qu’elle avait cependant laissé libre cours à son imagination au niveau de son pubis en ayant dessiné à la tondeuse des formes rigolotes. Ceci afin d’éviter le traditionnel ticket de métro qui devient de nos jours désuet.

Je l’ai revue beaucoup de fois malheureusement j’ai envie de dire. Et nous nous sommes liés d’amitié. Tellement qu’un beau jour, dans une discussion elle m’a demandé si j’acceptais d’aller prendre un verre. Connaissant toute mon identité, et sachant très bien que je n’étais pas en couple à ce moment-là, elle n’avait aucun risque à prendre à me faire des propositions sympathiques. J’ai donc accepté de sortir avec elle et nous sommes allés au restaurant. Au cours du repas, le traditionnel sujet du sexe et des aventures précédentes est venu sur le tapis. Nous avons chacun fait le tour de notre parcours sexuel et intime avant que je ne sais pourquoi, peut-être aidé par l’alcool, je lui ai avoué souvent l’imaginer sous sa blouse. Elle n’a pas semblé vraiment surprise mais m’a dit que j’en avais trop dit maintenant pour m’arrêter à ce stade de la description. J’étais terriblement gêné et me sentais rougir comme si un volcan était moi. Le volcan croyez-moi, je l’avais au niveau de la tête mais aussi au niveau de l’entrejambe.

Je lui ai donc avoué la façon dont je la voyais. Elle m’a dit que je me trompais et qu’elle me le prouverait juste après ce repas. Je l’ai donc ramenée chez elle et sur le pas de la porte, elle m’a dit de la suivre. Elle m’a fait entrer sous la véranda de sa maison a dégrafé son jean, et l’a baissé. Elle ne portait pas de culotte et avait une splendide petite chatte tout épilée. Elle m’a dit de regarder mon erreur car elle ne s’amusait absolument pas à faire des formes rigolotes avec les poils de sa chatte étant donné qu’elle n’en avait aucun. Cette femme était totalement imberbe du coup jusqu’aux pieds. J’ai pu ensuite le vérifier car nous avons vécu une aventure sexuelle des plus torrides. Vous vous doutez bien qu’elle n’a pas duré longtemps mais les quelques semaines que j’ai passées avec l’assistante médicale épilée, étaient torrides.