L’anus en feu, je suis rentrée retrouver mon mari

Je ne sais pas si je peux vous raconter cela, mais j’en ai très envie. Je vais écrire cette confession intime et déciderais qu’en dernier recours, si je dois la publier ou pas. Voilà ce qui s’est passé cet été. Je suis une femme mariée d’une quarantaine d’années, et j’ai dû aller retrouver un groupe d’amis avec qui nous avons l’habitude de nous rassembler régulièrement pour faire des repas entre collègues. Cela se passe toujours très bien, il n’y a jamais eu de malentendus ni de Sous-entendus.

Cette fois-ci, mon mari avait beaucoup de boulot à la maison et n’a pas voulu venir. Lorsque je suis arrivée sur place, finalement beaucoup de mes amis n’étaient pas venus sauf quelques-uns. Tout le monde parlait dans son coin et je me suis finalement retrouvée toute seule. Mais un ami d’un ami que je ne connaissais pas est venu me parler et nous avons entamé la discussion. Nous nous sommes finalement éloignés et rapidement, il m’a fait la cour pour me séduire. Je lui ai expliqué que j’étais une femme mariée et que j’étais fidèle à mon mari. Mais ce jeune homme qui était beaucoup plus jeune que moi, a su trouver les mots pour me convaincre qu’une bonne baise cela n’était pas tromper. Nous nous sommes finalement éclipsés pour aller chez lui, car il habitait juste à côté du lieu de rendez-vous prévu.

J’étais bouillante comme une jeune étudiante, et lorsque je suis arrivée chez lui et que je me suis installée sur son canapé, il s’est mis à poil et a déballé son sexe. Il était membré comme un taureau et sa queue faisait au moins deux fois celle de mon mari. Il n’a même pas pris le temps de discuter ou de continuer de me séduire, et s’est avancé avec le sexe à la main pour me le coller dans la bouche. J’ai aimé cette façon directe même si j’ai été plus que surprise. Tandis que je suçais ce jeune homme, je pensais à mon mari qui était à la maison. Mais tout s’est enchaîné très vite et nous avons baisé comme des bêtes pendant plus d’une heure.

Tandis que j’étais en position de levrette, et avant même que je n’aie eu le temps de réagir, le jeune homme a récupéré de mes sécrétions vaginales avec son gland pour les étaler sur mon petit trou. Il s’est ensuite enfoncé de tout son long dans mon anus sans même me demander si je pratiquais la sodomie. Il m’a complètement défoncé le trou du cul alors que je refuse régulièrement à mon mari ne serait-ce que de me mettre qu’un petit doigt. J’étais Honteuse de laisser faire ce jeune homme dans mon conduit anal d’autant plus que c’était terriblement bon. Il m’a dit qu’il allait jouir et s’est retiré de mon petit trou. Il a enlevé la capote mais a soudain replongé son gland dans mon anus encore ouvert et a éjaculé une grosse quantité de sperme dans mes intestins.

J’étais furieuse et je suis partie sans demander mon reste. Mais pendant tout le trajet du retour, je pensais au sperme de ce jeune homme qui était dans mon anus qui était complètement en feu. J’étais terriblement excitée d’être souillée par le sperme d’un autre. Je suis allée retrouver mon mari et après avoir pris une bonne douche, nous avons fait l’amour comme des bêtes et je lui ai demandé de me sodomiser ce qui l’a ravi même s’il a trouvé que je devais être terriblement excitée car sa bite était rentré comme dans du beurre.

S’il savait qu’un gars de 24 ans m’avait bourriné l’anus quelques heures auparavant…