Le facteur est un bon coup

J’ai rencontré par hasard un bon coup qui a sonné à ma porte alors que ça fait des années que je le cherche dans les bars branchés ou sur Internet. Je ne suis pourtant pas une nymphomane, simplement une femme qui aime le sexe vrai et intense. Je vais essayer de vous expliquer ce qui s’est passé et comment.

D’habitude lorsque le facteur passe, je ne suis pas à mon domicile car je suis au travail. Mais j’ai dû être arrêtée quelque temps à cause d’une vilaine entorse. Je me baladais donc avec des béquilles pendant quelques semaines. Un jour, j’ai reçu un recommandé et j’ai été agréablement surprise de voir que mon facteur était un beau mec charmant et sacrément bien foutu. Il s’est passé quelque chose entre nous durant les deux minutes où nous nous sommes rencontrés. Les jours suivants, il venait systématiquement sonner à ma porte pour apporter mon courrier au lieu de le mettre dans la boîte aux lettres. Jusqu’au jour où il a vu que j’étais en difficulté avec des béquilles et m’a proposé son aide car il venait de finir sa tournée. Vous pensez bien que j’avais tout préparé et que je ne me suis pas trouvée en difficulté par hasard. Lorsqu’il m’a aidée, il m’a trouvée dans une petite tenue choisie pour l’occasion. Comprenant qu’il n’était pas rentré par hasard, il me dit que nous devrions tout de même nous dépêcher car sa femme l’attendait dans loin de là. J’ai été surprise de sa franchise quant à sa femme et à la rapidité d’exécution. Mais ceci dit comme c’est moi qui l’ai abordé en petite tenue en ouvrant la porte, je ne pouvais faire de commentaires. Nous nous sommes donc enlacés et embrassés et je lui ai délicatement mis la main au paquet. Ce qui est rigolo pour un facteur. Il n’est pas spécialement bien membré mais je sentais à sa façon de m’embrasser de me caresser que cela allait être un bon coup. Nous nous sommes retrouvés rapidement à poil sur le canapé du salon et nous avons baisé comme des bêtes. Il m’a fait un magnifique cunnilingus qui a duré longtemps et au cours duquel j’ai réussi tout de même avoir deux orgasmes. J’ai cru que cela ne s’arrêterait jamais. Il a ensuite planté son sexe dans mon intimité et m’a gratifiée d’une salve de coups de reins puissants dans l’entrecuisse dans diverses positions toutes aussi coquines les unes que les autres. Le plaisir qu’il m’a donné était intense et j’ai été un petit moment jalouse de sa femme. Nous avons baisé de la sorte trois fois par semaine jusqu’à mon rétablissement.

Nous nous croisons de temps en temps mais il ne s’est toujours rien passé à mon grand désespoir. Il faudrait que je trouve le moyen de l’aborder pour savoir s’il a encore envie de moi ou si je n’étais qu’une passade. Je ne suis pas tombée amoureuse de cet homme, mais il était tellement bon au pieu, que ce serait dommage de le laisser filer.

Samantha 29 ans Issoire