Mon prof est un sacré pervers et j’aime ça

Je suis à la fac de droit, je m’appelle Mélanie j’ai 21 ans. Je suis tout particulièrement les cours de Michel, mon prof de droit pénal. C’est un homme d’une quarantaine d’années sexy et charmant tout comme je les aime. Il est marié et a deux filles. Il fait craquer toutes celles de l’amphithéâtre et même de la fac qui rêveraient de pouvoir coucher avec lui. Pour ma part, je n’ai pas ce genre de fantasme quand je baise avec lui depuis deux ans.

Nous nous rencontrons généralement dans des pièces à l’étage. La faculté est composée de vieux bâtiments de plus de 200 ans qui sont un dédale de couloirs et de pièces en enfilade. Michel est un pervers et c’est quelque chose que j’aime. En tout cas que j’ai appris à aimer. Au début je dois avouer avoir eu du mal avec ses pratiques sexuelles puis il m’a couvé avoir tenté avec moi tout ce que sa femme refusait de faire. Donc pour ne rien vous cacher de tout ce que je pratique avec lui en matière de sexe, je vais tacher dans une petite confession intime, de vous raconter une séance de baise type que j’ai quotidiennement à la fac avec mon prof.

Nous nous envoyons des textos et nous retrouvons un petit peu plus tard dans une des pièces que nous avons déterminées auparavant. Je dois l’attendre nue et avoir pris soin de bien avoir garni ma petite culotte. La première chose qu’il fait en entrant dans la pièce, c’est de renifler le gousset de ma culotte ou de mon string afin de s’apercevoir si j’étais bien humide et si j’avais eu des pertes vaginales. Il vient ensuite me voir directement juste après avoir glissé la culotte dans sa poche. J’ai un budget sous-vêtements impressionnant ! Il passe ensuite ses doigts entre mes cuisses et voit dans quel état je me trouve. Il aime bien que j’aie la chatte fournie et m’a donné l’ordre de ne pas me raser afin de rester naturelle. J’ai donc une énorme touffe de 4 cm d’épaisseur au niveau du pubis. J’ai même des poils au bout des seins et sous les aisselles. Comme je transpire énormément, je suis toute moite et humide pour lui.

Il me renifle et me lèche de partout avant de déballer son sexe et de me le donner enfin à sucer. Je lui fais une bonne fellation goulue en gorge profonde tout en lui mettant un doigt dans l’anus ce qu’il adore. Il a ensuite droit de disposer de mon corps comme bon lui semble un petit peu comme dans les 50 nuances de Grey. À ce moment-là, sa perversité est à son maximum puisqu’il me fait absolument tout ce qu’il veut. Il me baise par-devant et par-derrière, m’encule jusqu’aux couilles en me tenant juste par les tétons. Il vient ensuite éjaculer à des endroits différents à chaque fois. Je dois avouer adorer lorsqu’il éjacule à l’intérieur de mes orifices ce qui me permet de garder un maximum de son fluide corporel toute la journée. Je vais souvent en cours avec la chatte ou le cul rempli de sperme.

Voilà, comme je vous le disais mon prof de droit pénal est un sacré pervers mais qu’est-ce que j’aime ça !

Mélanie 21 ans Brest